Le Web First au menu du dernier CE

Le comité d’entreprise du 26 février 2019 a de nouveau abordé la question du futur système éditorial en présence de Marc Feuillée, Bertrand Gié et Olivier Léaurant.

La direction a présenté les résultats de son audit dans différents groupes de presse, françaises et étrangères (Le Parisien, Les Echos, L’Equipe, Le Monde, groupe Altice Médias, Ouest-France, La Libre Belgique, La Voix du Nord, Le Soir, Axel Springer, The Telegraph, The Guardian, New York Times et Washington Post, BuzzFeed).

Tous ces groupes ou journaux ont adopté des systèmes Web First.

Le CMS (Content Management System ou système de gestion de contenu) du Figaro sera développé en interne. L’outil pour l’édition du quotidien restera Méthode.

La direction annonce un déploiement du nouveau CMS courant 2019, au 3e trimestre pour le Web et un premier service du Print puis à la fin de l’année pour le reste du quotidien. Les magazines suivront en 2020.

Un nouveau Flash Eco est en test depuis le 15 janvier et le Flash Actu depuis fin février.

La création d’un menu bimédia (Print et web) est en cours de développement.

La CGT a demandé depuis plusieurs séances des précisions sur le circuit de la copie envisagé avec ce nouveau CMS. Toujours pas de réponses concrètes mais des précisions sur les orientations de la direction pour les groupes de travail mis en place :

* Mettre en œuvre un tronc commun

* Editer les articles premium du Print pour le Web dès que possible sans attendre leur édition pour le quotidien

* Optimiser l’illustration (photos, infographies, stories)

* Etendre la correction des contenus premium aux contenus gratuits

* Optimiser le circuit d’archivage et de documentation

Les groupes mis en place depuis le 18 janvier concernent l’édition, la correction, l’illustration et la documentation. Ils devront rendre leurs propositions fin mars notamment sur l’organisation et le circuit de la copie.

La CGT regrette que seuls les chefs de service ou leurs adjoints soit représentés dans ces groupes de travail sans que les rédacteurs, SR ou éditeurs y soient associés.

Un choix totalement assumé par Marc Feuillée qui considère que le choix de l’organisation du travail est du ressort de la direction…

Les élus et les salariés ne découvriront donc la nouvelle organisation et le circuit de la copie qu’en fin de processus, alors que cela va probablement bouleverser le travail des rédacteurs, chef de services, SR, chargé d’édition, correcteurs et iconographes. Comme redouté lors des derniers CE, c’est bien l’organisation de travail qui va s’adapter à l’outil développé. Difficile d’en faire un projet et un diagnostic partagés par tous si les élus et les journalistes sont les derniers à en avoir connaissance.

Les élections professionnelles en 2019 au Figaro

Les mandats actuels de vos élus prennent fin mi-avril 2019. Des élections seront organisées pour l’UES Figaro début avril. Le prochain mandat sera marqué par la fusion des instances actuelles (comité d’entreprise, délégués du personnel et CHSCT) en une seule instance représentative, le Comité social et économique (CSE). C’est une conséquence directe des ordonnances Macron de 2017.

Vous avez des questions sur la représentation du personnel au Figaro ? Vous souhaitez avoir des renseignements sur l’activité syndicale dans l’entreprise ou vous souhaitez vous engager auprès de la CGT pour les prochaines élections professionnelles de l’entreprise ? Contactez-nous à l’adresse suivante cgt@lefigaro.fr

Nous répondrons à toutes vos questions sur l’activité syndicale de l’entreprise et sur les futures élections professionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *