Déclaration de revenus 2013 : quelques changements cette année

cgt-figaro Petit changement dans la déclaration de revenu cette année, la part patronale des complémentaire santé des salariés (soit 71,36 euros mensuels pour les salariés de la Société du Figaro) est imposable. Sur 12 mois, on arrive quand même à 856,32 euros à réintégrer dans les revenus imposables.

Ce changement dû à la loi de finances est intervenu le 30 décembre 2013, soit après la finalisation des bulletins de paie de décembre. Le chiffre y figurant n’est donc bon. Le montant, correct, des revenus annuels 2013 vous est parvenu avec le bulletin de salaires de février 2014.

L’administration fiscale a reçu les bons chiffres. Il suffit de vérifier que le chiffre indiqué sur votre déclaration pré-remplie de revenu (ou sur le site Internet des impôts) correspond au montant de vos revenus 2013 indiqué en bas du bulletin de paie de février 2014.

Pour de plus amples renseignements sur la déclaration de revenus, n’hésitez pas à vous procurer le guide VO-impôts 2014, disponible dans tous les kiosques et maisons de la Presse. VO_impots_2014

 

 

Attention, les délais d’envois de la déclaration ont changés cette année encore.

La déclaration papier doit être déposée au plus tard mardi 20 mai 2014 à minuit

Si vous déclarez en ligne, vous bénéficiez d’un délai supplémentaire. Le service de déclaration en ligne sera ouvert à partir du 16 avril 2014 et jusqu’aux dates limites fixées par numéro de département :

Zone de résidence Date limite de dépôt
Départements n° 01 à 19 mardi 27 mai 2014
Départements n° 20 à 49 (y compris les deux départements de la Corse) mardi 3 juin 2014
Départements n° 50 à 974/976 mardi 10 juin 2014

 

Pour les journalistes, n’oubliez pas de déduire l’allocation de frais d’emploi d’un montant de 7650 euros.

Indiquez sur la déclaration papier ou sur Internet, la phrase suivante :

«Le journalisme ayant été, en 2013, mon activité principale régulière et rétribuée, j’ai déduit 7650euros de mes revenus imposables tirés de ma profession, au titre de l’allocation pour frais d’emploides journalistes (art. 81 du code général des impôts).»

Pour plus de renseignements concernant la fiscalité des journalistes, consultez la page spécifique du SNJ-CGT ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *